La numération selon Rémi Brissiaud

En maternelle, je me basais sur les travaux de Rémi Brissiaud pour tout ce qui concernait la numération.

Voici une synthèse que j’avais faite pour mes collègues à l’issue de l’une de ses conférences :

mise en place d'un codage commun en grammaire

conjugaison en CE1 les mathématiques conf brissiaud.pdf

En s’inspirant de cela, suite à une discussion sur le forum EDP, j’avais créé avec d’autres EDPiennes (Charivari et Mava3 entre autres) des fiches. Il me semble d’ailleurs que la matrice  de ces fiches avait été réalisée par Charivari.

Mode d’emploi de ces fiches :
– imprimer les fiches en A4
– plier les fiches en deux afin d’obtenir des A5 avec un recto et un verso. On obtient ainsi des petits problèmes de maths et avec la réponse au dos.

SITUATION DE DEPART

mise en place d'un codage commun en grammaire
RECTO
   mise en place d'un codage commun en grammaire
VERSO
– plastifier

Ce travail vient en complément de celui fait avec les albums à calculer de Brissiaud

Voici les maisons :

Maisons de 7 :

conjugaison en CE1 brissiaud-maison du 7-les bonbons-Léa

 

mise en place d'un codage commun en grammaire

conjugaison en CE1 brissiaud-maison du 7-le-singe-kiki

Maison de 8 :

mise en place d'un codage commun en grammaire

conjugaison en CE1 brissiaud-maison du 8- théo et les billes

Maison de 9 :

mise en place d'un codage commun en grammaire

conjugaison en CE1brissiaud-maison du 9- les grenouilles

 

mise en place d'un codage commun en grammaire

conjugaison en CE1 brissiaud-maison du 9-coccinelles

Les autres maisons se trouvent sur le blog de charivari (Les miennes y sont aussi!)

Voici les références (cliquez sur les images pour plus de renseignements)

Bonne lecture

6 pensées sur « Brissiaud ! »

  1. flovanille
    dit :

    Bonjour, je viens  de voir vos fiches Brissiaud, si je peux me permettre, il y a un détail qui me paraît important à souligner quant à la méthode Brissiaud qui n’est pas apparent sur vos fiches. Brissiaud parle de conceptualisation du nombre à travers une image mentale de celui-ci qui est bien ordonnée permettant ainsi à l’enfant d’avoir une représentation mentale précise du nombre (système de carte flash). Cette représentation mentale du nombre est basée sur les constelllations où chaque objet tient une place particulière, les objets sont ordonnés et non pas en vrac (car dans ce cas, cela oblige à recompter les objets).

  2. Mecarson

    dit :

    Très intéressante synthèse, c’est vraiment une bonne idée et surtout l’éclairage scientifique est vraiment intéressant! Merci pour ce partage!


  3. mimih
    dit :

    comme j’ai dit chez charivari …merci beaucoup pour ce travail et le partage

  4. mava3
    dit :

    Je reviens en maternelle après plusieurs années de cycle 3 et je suis très heureuse de retomber sur ces fiches qu’on avait fait ensemble (en partie) et que j’avais complètement oublié!!
    Merci pour le partage!


  5. aliaslili
    dit :

    Bonjour,
    Pareil pour moi. Je quitte le cycle 2 à la rentrée. Je vais pouvoir ressortir certaines de ces fiches ainsi que d’autres outils de mes cartons.
    Peut-être travaillerons nous de nouveau ensemble sur un projet ?

    Bonnes vacances


  6. Goupil
    dit :

    Connaissez-vous les plaques-nombres Herbinière ? Elles ont été revalorisées par Rémi Brissiaud en 1989 afin d’éviter le « comptage-numérotage » et de favoriser les stratégies de décomposition-recomposition qui permettent d’accéder au nombre comme « relation entre des quantités ». Ces stratégies étant remises à l’honneur dans les nouveaux programmes de maternelle (2015), j’ai essayé d’approfondir l’usage possible des plaques-nombres en créant des situations d’apprentissage ludiques :
    http://goupil.eklablog.fr/3-situations-pour-decomposer-les-nombres-a126426650

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *