le langage oral selon Philippe Boisseau

Edit du 2 août 2017: Ajouts de liens et de références

Pour tout ce qui concernait le langage, je me basais sur les travaux de Philippe Boisseau car l’objectif de l’école maternelle n’est pas seulement enrichir le vocabulaire mais de complexifier le langage…..

Enseigner la langue orale en maternelle et les albums échos de Philippe Boisseau

Philippe Boisseau  a longtemps été instituteur  et enfin rééducateur spécialisé en ZEP.Il est ensuite devenu, en 1985, inspecteur de l’Education nationale  Retraité de l’Education nationale, Philippe Boisseau est aujourd’hui conférencier. Il donne en moyenne une conférence par an. La semaine dernière, il était au Mexique pour une conférence ! J’aurais bien aimé l’accompagner !!

Boisseau donne des pistes de travail et propose des progressions dans les structures langagières à travailler avec les enfants et  des thématiques à travailler. Thématiques que l’on retrouve dans les programmes car Philippe Boisseau a ,en partie, participé à l’élaboration des programmes 2008.

J’ai trouvé la lecture de son livre très enrichissante et cela m’a beaucoup aidée dans l’élaboration de mes progressions en maternelle. Avant, j’avais un peu l’impression de partir dans tous les sens… Dans son livre, il explique comment procéder et des idées de jeux. On y trouve la fameuse liste des 2500 mots à acquérir à 5 ans. (750 mots à 3 ans, 1500 mots à 4 ans)

Voici un compte-rendu de conférence  -> ICI qui correspond tout à fait à la conférence à laquelle j’ai assisté.

Je conseille aussi vivement cet article de Philippe Boisseau sur éduscol ->.

Il y a un groupe de recherche au niveau de l’Inspection académique d’Amiens qui base son travail sur les travaux de Boisseau.

Ce groupe se nomme LEM (langage En Maternelle) et c’est un groupe de travail constitué d’enseignants sur le secteur de Soissons (Aisne).
 et vous pouvez voir leurs publications : -> ICI

J’aurai aimé pouvoir participé à ces groupes de recherche mais je ne fais pas partie de cette académie. Peut-être qu’un jour ….

D’autres documents très intéressants sur le site de l’Inpection Nationale d’Irigny   -> LA

Quelques outils :

– les albums échos :

Verbalisation de l’enfant autour de photos dans des situations vécues. L’enseignant note cette verbalisation sous la photo en le complexifiant légèrement.

2 sortes d’albums-échos :

– l’album-écho à la 1ère personne,

– l’album-écho à la 3ème personne.

Nombres de photos par albums-échos :

6 photos pour les 3 ans,

– 8 photos pour les 4 ans,

– 10/12 photos pour les 5 ans.

Pour que ça soit plus clair, il y a un diaporama -> ICI de rapefep.org

 Grâce à Carolarcenciel, j’ai découvert le site de Mehdi DRICI qui montre des albums echos  ->

– les oralbums :

Ce sont des albums d’oral noté mais pas de l’écrit.

Les Oralbums proposent des « textes de l’oral » tels que les conteurs de l’oral en produisent. A chaque âge (ou niveau), correspond un texte adapté : 3 ans (PS), 4 ans (MS), 5ans (GS) . L’objectif est d’améliorer les compétences de production orale des enfants.

Ce sont des albums de grande taille avec spirales ( pour plier facilement et ne montrer aux enfants que les images) et ils contiennent aussi un CD.

 29 oralbums sont parus. Au final, il devrait y avoir 30 oralbums qui couvriront les 2500 mots à acquérir.

Les voici : (cliquez sur l’image pour plus de détails)

Ces albums existent en versions plus petites permettant une manipulation individuelle au cours d’ateliers :

– environ 9 € l’album

– en pack de 5 minioralbums (environ 25 € les 5 exemplaires) qui correspondent plus à une utilisation en atelier. Il n’y a pas de texte.

 Pour aider à travailler autour du vocabulaire apporté par les oralbums, il y a les imagiers.

En voici quelques exemples : (cliquez sur l’image pour plus de détails)

Enfin, il y a maintenant des applications autour de ces oralbums mais je n’ai jamais eu l’occasion de les tester. A découvrir sur le site de l’éditeur RETZ -> ICI

 les nombres de 0 à 99

 Mais encore …

Bien articuler est un outil très intéressant pour travailler le l’articulation via un travail autour de sons proches mais également le vocabulaire :

Cet outil est composé de deux imagiers  : l’imagier des consonnes et l’imagier des voyelles. Tous deux sont composés de 90 cartes : au recto, un dessin en couleurs ; au verso, le mot correspondant au dessin ainsi qu’un numéro indiquant la strate à laquelle appartient la consonne ou la voyelle travaillée. Les strates correspondent au rythme d’acquisition des consonnes et des voyelles chez la plupart des enfants (de 1 à 5 = de l’articulation la plus facile à l’articulation
la plus difficile).

Exemple d’opposition :

nid/mie

cassé/café

table/sable…..

Vous trouverez également un extrait chez RETZ  -> ICI

Mais aussi ….. (cliquez sur l’image pour plus de détails)

Les Cache-cache Comptines sont des albums interactifs avec des rabats à trou pour ménager le suspense et aider les tout-petits (crèches, TPS et PS) à construire leur langage tout en découvrant les comptines et chansons du patrimoine français !

Ils visent de façon ludique l’acquisition des premières structures du langage en s’appuyant notamment sur l’emploi progressif des prépositions

 

5 pensées sur « le langage oral selon Philippe Boisseau ! »

  1. biquette39
    dit :

    sur tes conseils j’ai acheté le livre de boisseau. Je ne sais pas si j’aurais à la rentrée des mater mais c’est tjs bien de fouiner à droite et à gauche. Ce livre est vraiment très riche. Peux tu me dire comment tu élaborais une séance dans les grandes lignes? Tu prenais une thématique et tu faisais un atelier langage ou en groupe classe? je suis T1 à la rentrée et ne connais pas trop  la maternelle.Désolée mes questions ne sont peut être pas très claires. En tout les cas merci pour ton travail.

  2. magdalili
    dit :

    Merci pour ces informations sur les albums échos, je vais m’intéresser au travaux de Boisseau et du groupe LEM, concernant les oralbums, j’ai pris celui de Boucle d’or et des trois petits cochons mais je n’aime pas leur texte et leur narration même si c’est censé apporter une progression et se rapprocher du discours de l’enfant, je suis obligée de changer des mots durant la narration  même si ce n’est pas le but!!!
    bonne conrtinuation et encore merci!!!

  3. aliaslili

    dit :

    Attention ce ne sont pas des albums pour la narration mais c’est de l’oral noté et non de l’écrit qui se rapproche de la tradition des conteurs.

  4. Pascale
    dit :

    Merci, c’est très riche !  🙂

  5. cotolisle
    dit :

    Merci, tout ça est très utile !!! J’utilise pour ma part les jeux de lotos et de dominos des conjugaison avec des non-francophones.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *